MGS CHAUFFAGE – entretiens et dépannages –

 

MGS CHAUFFAGE entretien et dépannage chaudière

 

MGS Chauffage intervient près de chez vous :

Atton, Belleau, Bouxières aux Dames, Champigneulles, Custines, Dieulouard, Eply, Faulx, Frouard, Jeandelaincourt, Lesmenils, Leyr, Nomeny, Liverdun, Moivrons, Nomeny, Pont à Mousson, Pompey

 

Tarifs entretiens de chaudière

ALLEZ LES BLEUS

MGS Chauffage soutient l’équipe de France !!!

 

supporter allez les bleus 2018

Alerte grand froid la semaine prochaine : prenez vos précautions !

Alerte grand froid dans le GRAND EST : attention au Monoxyde de Carbone !

Alerte grand froid Meurthe et Moselle

 

D’après les prévisions de Météo France :

les 10 départements du Grand Est vont être touchés par une « masse d’air froid » venue du nord de l’Europe. Cette baisse importante des températures pourrait aller jusqu’à -15°C pendant au moins une dizaine de jours : du dimanche 25 février au dimanche 4 mars.

 

Prenez vos précautions,

adoptez les bons réflexes pour éviter tout risque d’intoxication au monoxyde de carbone :

♦ faîtes vérifier vos installations de chauffage et de production d’eau chaude ;
♦ faîtes vérifier et entretenir vos conduits de fumée ;
♦ veillez au bon fonctionnement des ventilations, n’obstruez pas vos bouches d’aération ;
♦ ne placez jamais vos groupes électrogènes dans un lieu fermé (maison,cave, garage…), mais les installer impérativement à l’extérieur des bâtiments ;
♦ veiller à une utilisation appropriée des appareils à combustion ;

 

MGS Chauffage : à votre disposition pour vos entretiens de chaudière !

 

Les pompiers nous informent…, nous préviennent… encore … Evitons les accidents.

https://www.facebook.com/SDIS54/posts/2017537281851284

 

Baisse des températures 🌡? Vous avez tendance à chauffer plus? Soyez vigilant avec le #MonoxydeDeCarbone #CO 

Issu des appareils de chauffage ou de cuisson autre qu’électriques, ce gaz inodore est extrêmement dangereux.

Maux de tête, vomissements sont les signes précurseurs.
Pensez à faire vérifier vos installations.Ventilez votre appartement 10min par jour est un bon réflexe également
En cas d’urgence 18 ou 112.

Gendarmerie de Meurthe-et-Moselle Préfet de Meurthe-et-MoselleDépartement de Meurthe-et-Moselle CHRU de Nancy ICI-C-NANCY.FREMIZ / COZ EST Essey-lès-Nancy Ville de Nancy LE REPUBLICAIN LORRAIN L’Est Républicain Val de Briey Mairie Pont À Mousson

MONOXYDE CARBONE CHAUDIERE DANGER

REGLES DE SECURITE MONOXYDE DE CARBONE

MONOXYDE DE CARBONE LES EFFETS ATTENTION

BONNE ANNEE 2018!!!

Crédit d’impôt transition énergétique (CITE) pour 2018

Via ce nouveau média, je m’applique à vous tenir informé des réformes prises par le gouvernement en matière de fiscalité liée aux économies d’énergie.

16/11/2017- Article provenant du site : economie .gouv.fr

Lorsque vous effectuez des travaux améliorant la performance énergétique de votre logement, vous pouvez sous certaines conditions bénéficier du crédit d’impôt transition énergétique (CITE). Quelles sont ses conditions ?

©Fotolia.com


Changements annoncés pour 2018


Le projet de loi de finances pour 2018 prévoit une modification des règles d’obtention du CITE pour 2018 et 2019.

  • Le CITE sera reconduit jusqu’au 31 décembre 2018.
  • Les chaudières à fioul seront exclues du dispositif dès le 1er janvier 2018.
  • Le taux du crédit d’impôt sera ramené à 15 % au lieu de 30 % pour les dépenses d’acquisition de matériaux d’isolation thermique des parois vitrées, de volets isolants et de portes d’entrée donnant sur l’extérieur du 1er janvier au 30 juin, puis l’éligibilité de ces dépenses pour le CITE sera supprimée.
  • Le CITE sera transformé en 2019 en prime afin que les ménages en profitent dès l’achèvement des travaux.

En savoir plus sur ces annonces dans le dossier de presse du projet de loi de finances 2018 [PDF – 5Mo].

L’article sera actualisé prochainement en fonction des textes législatifs.


Comment obtenir le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ?

Le CITE permet de déduire de l’impôt sur le revenu une partie des dépenses des travaux d’économie d’énergie. Les contribuables peuvent en bénéficier qu’ils soient imposables ou non. Si le montant du crédit d’impôt dépasse celui de l’impôt dû, l’excédent est remboursé au ménage.

Lire aussi : Rénovation énergétique : les aides auxquelles vous pouvez prétendre

Qui peut bénéficier du CITE ?

Il est destiné aux locataires, propriétaires ou occupants à titre gratuit fiscalement domiciliés en France et qui souhaitent réaliser des travaux d’économie d’énergie pour leur habitation principale. Le logement doit avoir été construit depuis plus de 2 ans.

Lire aussi : Rénovation énergétique : les conseils pour bien choisir les professionnels

Quelles sont les dépenses éligibles ?

Vous pourrez trouver tous les types de travaux éligibles au CITE sur le site de l’Agence de l’Environnement et de la maitrise de l’Energie.

Important : pour être éligibles, les travaux doivent être réalisés par un artisan ou une entreprise du bâtiment détenant la mention RGE (Reconnu garant de l’environnement) et répondre à des caractéristiques techniques précises.

Quel est le montant du CITE ?

Le montant du crédit d’impôt s’élève à 30 % des dépenses (voir encadré en haut de l’article pour les changements prévus en 2018). Le montant des dépenses est plafonné à 8 000 euros pour une personne seule, 16 000 euros pour un couple plus 400 euros par personne à charge supplémentaire sur une période de 5 ans.

Lire aussi : Les gestes simples pour consommer plus responsable

 

Le CITE est cumulable avec d’autres aides

Cumul possible du CITE avec l’éco-prêt à taux zéro

Depuis le 1er mars 2016, il est possible de cumuler l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) avec le crédit d’impôt transition énergétique (CITE), sans conditions de ressource.

L’éco-PTZ permet au propriétaire occupant ou au bailleur de financer les travaux de rénovation énergétique du logement utilisé en tant que résidence principale. Son montant maximum est de 30 000 euros, remboursable sans intérêts. La durée de remboursement du prêt varie de 10 à 15 ans.

Il est possible de souscrire à l’éco-PTZ jusqu’au 31 décembre 2018.

Lire aussi : L’éco-prêt à taux zéro (PTZ) facilite la rénovation énergétique des logements

Cumul possible avec la prime « coup de pouce économie d’énergie »

Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) est également cumulable avec la prime « Coup de pouce économies d’énergie »pour les travaux de performance énergétique, jusqu’au 31 mars 2018.

Rénovation énergétique : trois aides cumulables

À noter : la prime coup de pouce et l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) étant cumulable entre eux, il est possible de cumuler les 3 aides !

Lire aussi : Amélioration de la performance énergétique : la prime Coup de pouce économies d’énergie

L’article sera actualisé prochainement en fonction des textes législatifs.

 

Comment obtenir le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ?

Le CITE permet de déduire de l’impôt sur le revenu une partie des dépenses des travaux d’économie d’énergie. Les contribuables peuvent en bénéficier qu’ils soient imposables ou non. Si le montant du crédit d’impôt dépasse celui de l’impôt dû, l’excédent est remboursé au ménage.

Lire aussi : Rénovation énergétique : les aides auxquelles vous pouvez prétendre

Qui peut bénéficier du CITE ?

Il est destiné aux locataires, propriétaires ou occupants à titre gratuit fiscalement domiciliés en France et qui souhaitent réaliser des travaux d’économie d’énergie pour leur habitation principale. Le logement doit avoir été construit depuis plus de 2 ans.

Lire aussi : Rénovation énergétique : les conseils pour bien choisir les professionnels

Quelles sont les dépenses éligibles ?

Vous pourrez trouver tous les types de travaux éligibles au CITE sur le site de l’Agence de l’Environnement et de la maitrise de l’Energie.

Important : pour être éligibles, les travaux doivent être réalisés par un artisan ou une entreprise du bâtiment détenant la mention RGE (Reconnu garant de l’environnement) et répondre à des caractéristiques techniques précises.

Quel est le montant du CITE ?

Le montant du crédit d’impôt s’élève à 30 % des dépenses (voir encadré en haut de l’article pour les changements prévus en 2018). Le montant des dépenses est plafonné à 8 000 euros pour une personne seule, 16 000 euros pour un couple plus 400 euros par personne à charge supplémentaire sur une période de 5 ans.

Lire aussi : Les gestes simples pour consommer plus responsable

 

Le CITE est cumulable avec d’autres aides

Cumul possible du CITE avec l’éco-prêt à taux zéro

Depuis le 1er mars 2016, il est possible de cumuler l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) avec le crédit d’impôt transition énergétique (CITE), sans conditions de ressource.

L’éco-PTZ permet au propriétaire occupant ou au bailleur de financer les travaux de rénovation énergétique du logement utilisé en tant que résidence principale. Son montant maximum est de 30 000 euros, remboursable sans intérêts. La durée de remboursement du prêt varie de 10 à 15 ans.

Il est possible de souscrire à l’éco-PTZ jusqu’au 31 décembre 2018.

Lire aussi : L’éco-prêt à taux zéro (PTZ) facilite la rénovation énergétique des logements

Cumul possible avec la prime « coup de pouce économie d’énergie »

Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) est également cumulable avec la prime « Coup de pouce économies d’énergie »pour les travaux de performance énergétique, jusqu’au 31 mars 2018.

 


Rénovation énergétique : trois aides cumulables

À noter : la prime coup de pouce et l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) étant cumulable entre eux, il est possible de cumuler les 3 aides !


Lire aussi : Amélioration de la performance énergétique : la prime Coup de pouce économies d’énergie

Changement d’heure = économie d’énergie !

 

Depuis près de quarante ans, le changement d’heure est devenu une habitude en France comme dans le reste de l’Union Européenne.

Le passage à l’heure d’hiver, dans la nuit de samedi à dimanche, nous a fait reculer d’une heure !

Changement d’heure : « On économise l’éclairage d’une ville de 800.000 personnes  » (Marie Filhol, directrice de l’Alec)

 

Ce « tour de magie » des aiguilles permet avant tout une économie d’énergie pendant la saison froide. Selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise des Energies (Ademe), le passage à l’heure d’hiver permettrait de réelles économies d’énergie.

Selon une étude réalisée en 2010, le changement d’heure a permis d’économiser 440 GWh en 2009, soit l’équivalence de la consommation annuelle en lumière de 800 000 ménages. Les émissions de CO2 ont également été réduites de l’ordre de 44 000 tonnes. L’étude projetait alors une baisse des émissions comprise entre 70 000 et 100 000 tonnes de CO2 d’ici 2030 !

 

Quelle heure est t'il exactement ?

Cliquer pour connaître l’heure exacte !